Plongée, vous avez dit plongée !

13 juillet 2005

TELLEMENT NOUVEAU ET TELLEMENT BIEN

Première bouteille, premier détendeur en bouche, première panique, il n'y a même pas un an ! C'était en Corse à Galéria en septembre 2004. Baptême en pleine mer ! Abandonnée là avec Ludo car le bateau va livrer ses palanquées sur un autre site. Aquatique, oui je croyais l'être ! Mais là c'est la panique, oui ! celle que presque tous nous vivons sans doute lorsque tout soudain on voudrait ouvrir la bouche pour expulser cet embout mordu par d'autres bouches et prendre une bonne inspiration "aérienne" ! mais non ! quelques mètres d'eau nous séparent de la surface ! et la main du Ludo dans la mienne - ou est-ce la mienne qui se cramponnait à la sienne ! oui sans aucun doute - ne faisait rien à l'affaire. Et puis le nez qui ne pouvait pas non plus faire son office. Et la stab trop grande et la bouteille trop lourde qui me baladaient de droite et de gauche ! Enfin que du tracassin en pagaille ! Trois jours de presque "souffrance", tiraillée entre l'envie de l'abandon et celle plus forte encore de trouver une faille, celle qui m'apporterait enfin la sensation du plaisir de naviguer sereinement... Un petit départ de la plage en bonne compagnie... et le plaisir vînt ! Et jamais ne fût démenti ! La Martinique, le Diamant en janvier 2005 et un petit niveau II au passage, et une magie qui se renouvelle chaque jour. Une sensation de n'avoir jamais quitté la grande bleue... Puis se fût Safaga en Egypte en mai - ouais bon quelques soucis (doigt de pied estourbi, tourista classique...) et surtout d'énormes plaisirs et souvenirs - ils sont là en photo mais pas seulement ! Puis Port Cros et Porquerolles en juin, les coccinelles et les amis ! Pour tout ça, pour ce qui se plongera encore très vite et pour bien plus encore, un énorme merci - et le mot est faible - à LUI !!!

Posté par gaella à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 juin 2005

Port-Cros & Porquerolles

Avant et après la contemplation de très très belles coccinelles, remontez donc la belle "voie romaine" de La Londe Les Maures jusqu'au port. Là, sous le ciel plombé dès 8h00 le matin, vous commencez par déguster un petit déjeuner complet, rapide et très agréablement servi. Il n'est déjà plus que temps de vous embarquer pour rejoindre les îles du large... et le choix est presque trop vaste pour un seul week-end tant les sites de plongée sont nombreux et riches d'intérêts de toutes sortes. Port-Cros aura, le temps de ce merveilleux week-end ma préférence... et les copains croisés sous l'eau itou : doris céleste, poulpies !!!, étoile de mer gymnaste, murène aimable, spirographe élégant, mérou grimaçant...

Oui, oui, pour les coccinelles, c'est pas pour tout le monde, l'adresse est très secrète, très "private" !!!

Posté par gaella à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2005

Safaga, en Egypte

Entre désert, dont les dunes lointaines se devinent dans des camaïeux ocres, et Mer Rouge, se dessine le golf de Safaga, douce enfilade de marinas, calmes plages, centre touristique et hôtels accueillants. Ici, sur terre, tout semble en devenir... A droite, un échaffaudage de fortune d'où sortira un jour quelque hôtel aux lignes égytiennes ; plus loin, une ruelle défoncée dont le sable du désert rend les contours et les reliefs incertains... Ici, sur terre, pas de cargaison de touristes comme à Hurgada. Safaga se préserve... ou plus objectivement disons que la folie immobilière et touristique n'a encore complètement gangréné le lieu...
A quelques encablures de ces marinas accueillantes, la Mer Rouge ouvre ses douces profondeurs et nous offre ses plus beaux trésors. Des plongées sublimes, des sites accessibles à tous où il fait bon de se laisser aller dans l'onde sans craindre de tomber nez à nez avec 30 autres palanquées... mais pour découvrir les jardins de coraux, flore exquise, colorée, animée et dégustée par des myriades de poissons.



Free Hit Counter

Posté par gaella à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une flore exceptionnelle ! Faune nous dit-on de source bio sûre !

anemone_safagamai05Un ingénieux et artiste jardinier est passé par ici et peaufine, chaque jour, ce vaste jardin où il fait toujours bon flâner... attention de ne laisser traîner ni palmes, ni parachute, ni lampe torche, ni gros doigts indélicats... ces petites merveilles sont éminament fragiles et réactives... A admirer tout ça, on est évidemment tenté de penser à des fleurs... que nenni ! c'est animal, animal !!!! Merci Ludo.

Une belle anémone, refuge favori du poisson clown !

corail1_safagamai05eventail_de_corail_safaga_mai2005nuee_corail2_safaga_mai2005corail4_safagamai05corail3_safagamai05corail2_safagamai05

Petits poissons jouant à cache-cache...

Posté par gaella à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2005

Majestueuse raie pastenague

Taeniura lymma = raie pastenague à points bleuraiepastenague2

Classe
= Chondrichthyens (poissons cartilagineux).
Super-ordre = Batoidés.
Ordre = Myliobatiformes : environ 170 espèces. Les individus sont dotés d’un corps très comprimé horizontalement, prolongé d’un appendice caudal de longueur variable, adoptant parfois l’aspect d’un fouet. Le plus souvent, cet appendice est armé d’un ou plusieurs dards acérés alimentés par une glande à venin.
Famille = Dasyatidés. Les individus de cette famille ne possèdent ni nageoire dorsale, ni nageoire caudale.


La raie pastenague se rencontre fréquemment sur les fonds sablonneux, aux abords des récifs coralliens et à faible profondeur (Mer Rouge & Indo pacifique occidental). Espèce furtive en journée, elle se nourrit de poissons et invertébrés benthiques qu’elle trouve en creusant le sol. Corps presque circulaire. Appendice caudal plus long que le corps, armé de 1 ou 2 dards à mi-longueur. Face supérieure à dominante jaune à brun orangé, constellée de nombreux points de couleur bleu vif. Face ventrale blanche.  A chaque portée, la raie pastenague peut donner naissance à 7 jeunes.



Posté par gaella à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2005

Encore d'autres merveilles

Sous ces eaux chaudes, chaque coup de palme nous entraîne vers de nouvelles surprises ! Ici, les oeufs de la danseuse espagnole, là le poisson crocodile, difficile à observer (si, si, cherchez-le, il est là), le poisson cocher qui butine la méduse, la rascasse volante assez courante, le plongeur embusqué assez courant itou..., la murènerascasse_volante_safaga_mai2005 pas trop sympathique, oeufs_danseuse_espagnole_safaga_mai2005poisson_cocher___meduse_safaga_mai05plongeur_embusque et la raie pastenague alors !!!
raie_pastenague_safagamai05murenecrocodile

Posté par gaella à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]